Sri Lanka : mes coups de cœur

Il y a quelques semaines, je suis allée au Sri Lanka pour découvrir cette île dont j’ai entendu plein d’éloges, mais dont je ne connais strictement rien. J’ai donc eu deux semaines devant moi pour visiter le pays. Et comme vous me connaissez, j’ai transformé cette découverte en une grande aventure, même si je n’avais aucune idée de ce qui m’attendait.

Et j’aimerai vous dire de suite : j’ai adoré ce voyage. Que ce soit le paysage, la population ou même la culture. Le Sri Lanka offre à ces visiteurs une expérience très variée et unique. De quoi faire pâlir les autres pays que j’ai déjà eu la chance de visiter. Je vous propose donc de découvrir mes coups de cœur durant ce superbe voyage.

La forteresse de Sigiriya

             Située à près de 185 km au nord de Colombo, en plein centre du Triange culturel, cette ancienne forteresse de Sigiriya est classée dans le patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Ce triangle qui est délimité par les villes d’Anuradhapura, Polonnaruwa ainsi que Kandy, rassemble les plus grands éléments du patrimoine archéologique du pays.

             Ce site emblématique, abrite entre autres les ruines du palais du roi Kassapa, qui est venu pour se réfugier à la fin du Vème siècle après avoir assassiné son père et expulsé son propre frère du royaume. Ce palais (ou ce qu’il en reste) est perché en haut d’un immense bloc rocheux, se situant à 200 m de hauteur et surplombant les jardins royaux.

             Et quand j’ai fini d’admirer les célèbres « Demoiselles » peintes sur la paroi de roc, j’ai poursuivi mon périple en gravissant un escalier (énorme) qui commence d’abord par des pattes de lion taillées dans la pierre. Je vous conseille de faire comme moi et d’y aller dans la matinée pour éviter le grand bain de foule et d’admirer depuis son sommet, la brume se levant tout en dévoilant la beauté de la jungle qui l’entoure. C’est tellement magique !

Le rocher de Dambulla

             À quelques kilomètres de Sigiriya se trouve le temple du Rocher de Dambulla. Actuellement, ce dernier est devenu un lieu saint où les bouddhistes se donnent rendez-vous pour méditer et prier. Mais au-delà de cela, ce rocher est constitué de grottes très bien décorées et qui font de cet endroit un des plus beaux sites du pays.

sigiriya-459197_1280

             J’ai été étonné de découvrir que le site existe déjà depuis le IIe siècle, av. J. -C., et il est même classé dans le patrimoine mondial de l’UNESCO. En visitant l’une des cinq grottes du site, j’ai pu admirer la plus ancienne statue de Bouddha retrouvée sur l’île. Sculptée dans la roche, cette statue mesure près de 15 m de long.

             Et lorsque vous arrivez dans cet endroit, vous ne raterez sûrement pas l’immense statue dorée de Bouddha qui est la première chose que l’on voit sur le Temple d’Or. Je vous conseille vivement de prendre les marches sur les côtés, juste au milieu des singes, afin d’arriver dans les grottes situées tout en haut du rocher.

La capitale royale

             L’histoire d’Anarudhapura, ne date pas d’hier. Elle débute effet dans le IVe siècle avant J. -C. Mais la capitale ne connait un véritable apogée que grâce à l’arrivée du bouddhisme dans l’île vers le IIIe siècle av. J-C.

             Durant plus d’un millénaire, ce site est donc devenu le siège du pouvoir cinghalais et la première capitale royale de Sri Lanka. Cette ville qui suit principalement le rythme de la religion bouddhiste rassemble plusieurs monastères en ruines ainsi que de gigantesques dagobas. Cet arbre ancien de plus de 2000 ans est le résultat d’une bouture de l’arbre sacré de Bodhgaya où Bouddha a réussi à atteindre l’éveil en Inde.

             Les rois ont continué à développer la ville. Sauf que dans le Xe siècle ce fut Polonnaruwa qui était considéré comme capitale jusqu’au XIIIème siècle. La cité fut alors fortifiée par le roi Parakrama Bahu Ier qui a réalisé des travaux grandioses : en passant par la construction de jardin, jusqu’à la construction de statues de Bouddha. J’ai vraiment apprécié la visite de ces cités, car j’étais à vélo.

Les plages uniques

             Il sera très difficile de parler du Sri Lanka sans parler de ses plages de rêve. Avec près de 1340 km de côtés, les grandes étendues de sable du pays ne vous laisseront pas indifférents. D’ailleurs, moi je suis totalement conquis. En plus, comme il y règne un climat tropical et une alternance des moussons, vous pouvez vous détendre à la plage à tout moment de l’année. Et c’est vraiment très agréable.

             Maintenant il ne vous reste plus qu’à faire le choix entre une plage de rêve et une plage idyllique. Même si le choix paraît très difficile, il vous suffit de vous baser sur vos centres d’intérêt. Est-ce que vous avez envie de vous défouler ? Vous relaxez ? Vivre au rythme de la population ? Surfer ? Observer les baleines ? Quoi qu’il en soit, vous pouvez profiter largement de la douceur de vivre, en vous dégustant des noix de coco ou encore du poisson frais, et pourquoi pas les deux ?

La montagne d’Adam’s Peak

             Adam’s Peak fait partie des plus grandes montagnes du Sri Lanka. Elle culmine à 2243 mètres d’altitude. Vous remarquerez que plusieurs pèlerins gravissent cette montagne sacrée quand vient la nuit.

             En effet, selon une vieille croyance, on retrouve à son sommet, à l’intérieur du fameux sanctuaire, une empreinte gravée dans la pierre. Une empreinte de pas qui peut être celle de Bouddha, de Shiva ou d’Adam. Et tous les ans, pendant la pleine lune de décembre jusqu’à celle de mai, beaucoup de pèlerins de plusieurs confessions différentes gravissent les 5200 marches (7 kilomètres donc).

             Ce spectacle est extraordinaire, car tout au long du chemin, vous verrez des milliers de lumières scintillant de partout. Une fois arrivés au sommet, à l’aube, les pèlerins se rassemblent pour contempler le soleil levant au milieu des montagnes. Cette montagne est également appelée, Samanalakande, la montagne des papillons, car durant le mois de mars, des millions de papillons s’y dirigent pour mourir sur le sommet.

La région du thé

             Vous avez déjà goûté le thé de Ceylan ? Sinon, vous ratez vraiment quelque chose. En effet, ce thé est considéré comme étant l’un des meilleurs au monde. On retrouve donc dans la région montagneuse du centre de l’île, un héritage de l’époque coloniale britannique : des plantations de thé.

tea-623796_1280

             Quand ils ont occupé l’île, les Britanniques ont été séduits par le climat très frais présent dans les collines. Ils considèrent donc que ce site est parfait, dans un premier temps, pour cultiver du café après pour cultiver du thé.

             Aujourd’hui, Sri Lanka est au 4e rand des producteurs mondiaux de thé et au 2e rang des exportateurs. Passez un peu dans la région de Nuwara Eliya. Les manufactures seront heureuses de vous accueillir pour vous expliquer toutes les étapes de fabrication de ce bon breuvage.

Une pensée sur “Sri Lanka : mes coups de cœur

  • 28 novembre 2016 à 10 h 20 min
    Permalink

    C’est la première fois que je lis ce genre d’article jusqu’à la fin. Je t’avoue, tu as su me séduire dès les premiers mots. En plus, je prévoyais de partir en voyage pour le Sri Lanka, pour des raisons professionnelles. Mais quitte à y être, je ne vais pas me retenir de faire la visite de tes coups de cœur.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *