Les réponses à vos questions sur le Venezuela

               De la forêt amazonienne aux monts isolés des Andes, le Venezuela ou « petite Venise » est un pays qui recèle un tas de surprise. Connu pour sa diversité, il offre un large choix d’activités qui seront séduire les touristes : plongée, trekking, balades en bateau, expéditions en pirogues ou farniente sous les cocotiers.

               Selon ce que vous allez y faire : le Venezuela se visite à. différentes périodes Son climat tropical divise l’année en deux grandes saisons : la saison sèche et la saison des pluies. Et pour vous aider à y voir plus clair, j’ai décidé de faire ce petit guide de voyage.

venezuela

Quand partir ?

               Comme je l’ai dit, le climat tropical règne en maitre dans tout le pays (du moins la majorité), sauf les hautes terres et les régions montagneuses qui connaissent un climat un peu plus frais.

               Il existe donc deux grandes saisons au Venezuela, la saison sèche (Verano ou encore été) qui se situe entre le mois décembre et le mois d’avril. La saison des pluies (Invierno ou hiver) qui se situe entre le mois d’avril et le mois de novembre.

               Si vous avez envie d’une séance de bronzage sur les sables caribéens ou utilisez vos semelles pour les Andes, il est préférable d’y aller durant la saison sèche. L’idéal est de choisir une date entre mi-février et avril. À cette période, il y aura moins de boue et vous aurez même la chance de croiser la faune des Llanos dans toute sa splendeur.

               Comme les Vénézuéliens sont aussi de fervents voyageurs, il est déconseillé d’y aller durant les périodes de vacances. En effet, les hôtels, les posadas et les campings se remplissent rapidement durant les périodes de Noël, Pâques ou encore durant le carnaval. En revanche, vous prenez le risque de rater l’ambiance de fête sympathique.

Que mettre dans sa valise ?

               Si vous prévoyez de marcher dans les montagnes andines vers l’ouest du pays, vous aurez besoin de plusieurs équipements pour affronter les températures hivernales et les longs sentiers en altitude.

               Mais si vous y allez pour un séjour de farniente et de découverte, les vêtements légers suffisent amplement. En revanche, il est nécessaire de prévoir des équipements pour se protéger de la pluie diluvienne. Surtout si vous prévoyez de partir dans les Llanos, en Guyane ou encore en Amazonie. N’oubliez pas aussi votre laine pour affronter les soirées fraiches ou pour vos visites dans des lieux climatisés.

               Pensez aussi à des manches longues et des pantalons pour faire face dignement aux rayons de soleil et surtout aux piqures de moustiques. Très rapidement, vous comprendrez que le moustiquaire est votre meilleur compagnon de voyage. Sans oublier les insecticides et la bonne crème apaisante.

Que manger dans ce pays ?

               En plus des plats traditionnels, vous y retrouverez aussi des plats internationaux. Comme je suis une grande fan de la cuisine italienne, j’ai eu l’occasion de gouter à des pâtes, des pizzas, des lasagnes cuisinées par des Vénézuéliens. En effet, l’influence de la gastronomie italienne est très présente. Et ce que je peux vous dire c’est que ce sont des plats exquis.

               Si vous avez un petit budget, essayez de trouver des pollo en brasas (poulets frits) et des arepas. À moins bien sûr de vouloir gouter aux petites douceurs des panaderias (boulangeries), telles que les sandwiches ou les empañadas  (chaussons fourrés à la viande ou au fromage).  Pour le déjeuner, allez dans des restaurants qui offrent des menu del día : généralement des repas consistants et bons marché. La cuisine vénézuélienne est généralement constituée par du cumin ou du safran pour l’assaisonnement.

               Les plats proposés au Venezuela varient selon les régions. Sur la côte Caraïbes, vous pouvez gouter à des plats à base de poisson et des fruits de mer.  Le tout accompagné par de la pomme de terre, des ignames, du riz ou encore des arepas.

               Dans la région andine, ce sera des plats plus rustiques avec à la carte des potages, ragouts de viande, de bœuf,  de mouton ou encore de poulet. Le tout toujours accompagné de pomme de terre.

               Au centre et dans les Llanos, la variété des produits se reflètera au niveau des préparations culinaires qui sont les plus riches du pays. À l’instar de l’Argentine, l’Uruguay ou le Brésil ou la viande se consomme sous forme de parrilla.

               Parmi les plats les plus célèbres du Venezuela je citerai le le Pabellón criollo, la Hallaca, le Sancocho, l’Asado negro, la Cachapa, la Pisca andina, l’Empanadilla ou le Bollo pelón, tout ceci accompagné le plus souvent par la fameuse Arepa vénézuélienne.

               Pour le dessert, vous dégusterez à des plats réalisés à base de coco, goyave ou papaye. Les spécialités qui viennent tout droit des îles de Canaries telles que le Bienmesabe ou encore la Quesadilla, la Mandoca ou le Golfeado sont à gouter absolument.

               Pour les boissons, rien ne vaut une tasse de café. Si vous avez envie d’un café serré, demandez un café negro. Si vous voulez un peu de lait dans votre café, demandez un café marrón. Et si vous voulez plus de lait dans votre tasse que de café, demandez un café con leche.

               C’est aussi l’occasion rêvé pour goûter le Merengada des boissons à base de fruits, mixée avec quelques glaçons, du lait ainsi que du sucre. Et si vous n’aimez pas le lait, le Batido est un cocktail similaire au Merengada mais cette fois-ci à la place du lait ce sera de l’eau.

               Comme dans toute la zone caraïbe, le Venezuela produit aussi un rhum bien parfumé qui est un composant principal dans la plupart des cocktails. Il y a par exemple le Ponche crema ou encore le Ron con ponsigué.

venezuela-voyage

Quelles sont les activités en Venezuela ?

               À l’inverse des autres nations d’Amérique latine, le football ne passionne pas vraiment les Vénézuéliens. C’est le baseball qui remporte haut la main le suffrage, ensuite le basket. Si vous avez donc envie de regarder un match bien enflammé n’hésitez pas à joindre la capitale pour l’Estadio universitario de Caracas.

               Le  Venezuela fait également partie des pays dans le monde où l’on pratique toujours la corrida. Pour ceux qui ne connaissent pas, la corrida est une sorte de course de taureaux qui consiste à mettre dans une même arène un Taureau et un homme.

               Comme le pays a des paysages très variés, vous aurez de quoi passer vos journées : plongée, trekkings, ornithologie, balades en bateau, expéditions, repérage d’animaux sauvage, farniente, etc.

Une pensée sur “Les réponses à vos questions sur le Venezuela

  • 8 octobre 2016 à 12 h 41 min
    Permalink

    Nous avons prévu de partir pour un séjour au Venezuela avec quelques amis durant l’été. Nous aimerions vraiment partir à la visite d’une fabrique de rhum, mais nous n’avons pas assez d’information sur ce genre de visite. Est-ce que tu peux nous aider ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *